Elisa Larvego larvegoelisa@gmail.com
cv.pdf  
  (1984, CH) www.vego.ch portfolio.pdf  
 

" De toute évidence, dans mes portraits, les lieux sont souvent aussi importants que les personnes photographiées. Étant donné qu’ils sont toujours en lien avec le visage qui nous est montré, les espaces sont comme une autre face de ce visage, ils viennent compléter les apparences et apportent une lecture plus complexe au portrait. Je cherche à montrer des personnages dans leur contexte, en accordant autant d’importance à l’un qu’à l’autre. "

Huerfano Valley, Triple A et Libre, Colorado, USA, 2010
" Dans ce projet sur les communautés hippies, je me suis focalisée sur le lien entre les habitants et leurs espaces de vie. Cette relation est fascinante à observer car le lien est très fort : ces personnes ont pour la plupart construit leur habitat eux‐mêmes, dans une totale liberté. Néanmoins, les constructeurs ont souvent été contraints par des budgets très limités. C’est très étonnant de voir des maisons de deux étages, bâties avec seulement 250 dollars ! Il y a aussi des maisons qui ont connu plusieurs habitants, avec différentes étapes de construction. Pour la majeure partie, les habitats ne sont plus les mêmes que ce qu’ils étaient dans les années 70, ils ont souvent subi quelques améliorations et agrandissements. Cependant ils conservent aussi cet aspect non‐fini, il y aurait toujours un clou à replanter, ou un coup de peinture à terminer… Mais ce sont des maisons très habitées et personnalisées, et c’est pourquoi ces lieux prennent tout leur sens dans ce travail de portraits photographiques. Ils sont comme un reflet de leur personnalité, et même dans les intérieurs les plus minimalistes, ils parlent de ces êtres qui les habitent.
[…] Mon travail photographique sur les communautés de la Huerfano Valley comporte trois branches distinctes : une partie est consacrée aux paysages de cette vallée, une autre aux ruines de maisons abandonnées par leur anciens habitants, et enfin une dernière est focalisée sur les portraits des actuels habitants, dans leurs lieux de vie. "
Elisa Larvego

Funny Holes, Genève, CH, 2006-2008
" Pour la série Funny Holes je me suis principalement concentrée sur deux axes : les portraits contextualisés des tireurs et les photographies des espaces vides du stand de tir. Dans cette exposition, l’accent sera mis sur l’humain et les portraits, que ce soit pour l’ensemble consacré aux communautés, ou pour le travail sur les stands de tirs genevois. "
Elisa Larvego

Dialogues silencieux, 2010 (travail en cours)
" La série de portraits de mères et filles montre qu’Elisa Larvego ne s’intéresse pas seulement au traitement formel de ses motifs, mais cherche plutôt à s’approcher d’une réalité sociale dans toute sa complexité, sans tomber dans un pseudo-réalisme ni dans les tropes classiques de la photographie de portrait. On y voit des femmes dont l’absence de l’époux et du père a amenées à développer entre elles une relation particulière qui sur l’image se manifeste aussi bien dans le langage corporel que dans un ensemble d’objets chargés de signification.
Ces photographies sont au fond ce que l’allemand appelle Stillleben (vie silencieuse), c’est-à-dire des natures mortes, où les personnages ont engagé un dialogue " silencieux ". On pourrait dire que, dans sa quête de traces, Elisa Larvego nous montre ces femmes et leur environnement quasiment comme des artéfacts, résultats d’une vie commune qui les a façonnées. "
Susanne Jaschko

Elisa Larvego vit à Genève. Elle a obtenu en 2004 un CFC de photographe à l'Ecole supérieure d'arts appliqués de Vevey (CEPV) et un diplôme HES en Arts visuels à la Haute Ecole d'Art et de Design de Genève (HEAD) en 2009.
Elle a participé à plusieurs expositions collectives dont reGeneration2. Photographes de demain, Musée de l'Elysée et Rencontres d'Arles, 2010 ; Near Documentary, exposition organisée par NEAR dans le cadre de Visions du réel, Nyon, 2009 ; Jeunevois, Centre de la Photographie de Genève, 2008... Elle a présenté trois expositions personnelles : Mises à part, espace standard/deluxe, Lausanne, 2006 ; Prix d’art de la Nationale Suisse, Liste 10 – The Young Art Fair, Bâle, 2010 ; Herfano's Faces, Galerie TM Project, Genève, 2010.